X Vous utilisez un ancien navigateur qui ne permet pas d'afficher le site de façon optimale, merci de préférer Chrome, Firefox, Opera, etc...

Ouvrir la ville vers son fleuve, aller de l’Ill au Rhin

Historiquement, la ville et la vie de Strasbourg se sont structurées autour de la Cathédrale, sur la Grande-Île, au bord de l’Ill.

Au tournant des 19ème et 20ème siècles, Strasbourg devient allemande. À cette époque, l’extension de la ville, la Neustadt, fait sortir Strasbourg de sa Grande-Île et la rapproche du Rhin. De l’avenue des Vosges à l’avenue de la Forêt Noire, les liens urbains entre Strasbourg et l’Allemagne sont posés. La baignade et les loisirs se développent autour du Rhin. Un tramway franchit alors déjà le fleuve. Le Rhin n’est pas une frontière, mais le fleuve traversant de Strasbourg-Kehl am Rhein.

Un siècle plus tard, le long des bassins reliant l’Ill au Rhin, une nouvelle phase de transformations urbaines vient ouvrir Strasbourg sur son fleuve.

Des anciens entrepôts Seegmuller sur la presqu’île Malraux, au Port du Rhin, un axe de la « Ville-Port » relie les Strasbourgeois à leurs voisins allemands. La passerelle du Jardin des Deux Rives, le tramway franco-allemand et les futurs quartiers urbains viennent alors conforter les liens entre Strasbourg et Kehl, entre l’Ill et le Rhin.