X Vous utilisez un ancien navigateur qui ne permet pas d'afficher le site de façon optimale, merci de préférer Chrome, Firefox, Opera, etc...

Un tramway franco-allemand

Au début du 20ème siècle, Strasbourg était allemande, le Rhin n’était pas une frontière et un tramway reliait déjà la capitale alsacienne à la ville de Kehl. Aujourd’hui, le tramway et la ville reviennent sur le Rhin.

Préfigurant la mutation des sites Citadelle, Starlette, Coop et Rives du Rhin, le tramway relie le cœur de Strasbourg au cœur de Kehl. Il franchit le Rhin via un nouveau pont, dessiné par l’architecte Marc Barani.

Vecteurs d’une ville durable et apaisée, tramway, vélos et mobilités collaboratives sont ainsi au cœur du développement urbain strasbourgeois.

Première ville cyclable en France, Strasbourg a très tôt fait le pari d’un cœur de ville piétonnisé et desservi par le tramway. Alors que la ville s’étend et se relie à l’Allemagne, le tramway incarne le lien transfrontalier et s’affirme comme moteur de développement urbain.

Le projet urbain accompagne ainsi l’essor des mobilités douces et durables. Un réseau dense de circulations douces (piétons, cycles,…) maille les quartiers. Le stationnement automobile est polarisé et mutualisé au sein de parkings silos. Les usages récréatifs de l’espace public sont favorisés par la création de venelles et de rues apaisées. Des pôles de services à la mobilité (auto-partage, vélo-partage, réparation …) s’implantent au sein des quartiers.