Strasbourg Deux—Rives
Accueil
Acteurs > > Pôle d’Étude et de Conservation des Musées de la Ville de Strasbourg

Pôle d’Étude et de Conservation des Musées de la Ville de Strasbourg

L'Union Sociale. Crédits photo Pierre Frigeni.

Contact

Allée Käthe Kollwitz 14-16,

Site de la COOP, 67000 Strasbourg

Pour en savoir plus sur ou contacter l’Union Sociale :

musees.strasbourg.eu

Facebook

Instagram

Plus d’infos

L’opération en détail

Pour aller plus loin, rendez-vous sur l’article : Les Musées s’installent dans l’Union Sociale

Le Pôle d’Étude et de Conservation des Musées de la Ville de Strasbourg, baptisé « L’Union Sociale », est destiné à accueillir une partie des collections des musées ainsi que des espaces dédiés aux traitements, à la gestion et à l’étude scientifique des œuvres.

D’une surface de 8 200 m², ce nouvel équipement accueillera à terme 40 % des 700 000 objets de collections des musées actuellement répartis dans une dizaine de lieux dans la ville. Ceux-ci seront ainsi regroupés en un seul bâtiment. Loin d’être un simple lieu de stockage, ce Pôle d’Étude et de Conservation accueillera également les services support aux collections que constituent l’atelier d’encadrement, le laboratoire de restauration, le service de documentation et les services techniques.

Il hébergera également le « Trait d’Union », un espace de médiation implanté à l’extérieur du volume principal, sous le grand auvent, en vis-à-vis de la vitrine fermant les réserves du rez-de-chaussée. Il a pour vocation de mettre en valeur les métiers du patrimoine et de communiquer sur les fonctions du Pôle d’Étude et de Conservation.

La transformation du bâtiment de l’Union Sociale, ancien magasin de stockage, s’inscrit dans la réhabilitation de la COOP, site emblématique au cœur du projet urbain des Deux-Rives. La Société coopérative de consommation de Strasbourg et environs s’y installe en effet dès 1902, étendant ensuite son activité durant près d’un siècle.

Le projet de l’Union Sociale s’inscrit dans l’approche portée par l’architecte-paysagiste Alexandre Chemetoff à l’échelle de la COOP orientée vers de nouvelles mixités entre économie, culture et vie citoyenne. Il s’agit en effet d’une réhabilitation qui tisse un lien avec l’histoire des lieux, basée sur une économie maitrisée et un respect du bâtiment.