Strasbourg Deux—Rives
Actualités
Actualités > Evénements > Le silo des Malteries d’Alsace s’illumine à la Coop

Le silo des Malteries d’Alsace s’illumine à la Coop

"Ombres amarrées" Crédits Jésus S. Baptista
"Ombres amarrées" Crédits Jésus S. Baptista
"Ombres amarrées" Crédits Jésus S. Baptista
"Ombres amarrées" Crédits Jésus S. Baptista

Du 3 octobre au mois de décembre, le Silo des Malteries d’Alsace prend vie et s’illumine de projections artistiques réalisées par les étudiants de la Haute école des arts du Rhin (HEAR). Sur invitation du Port autonome de Strasbourg et de la SPL Deux-Rives, ces œuvres explorent la mythologie rhénane et l’histoire industrielle et portuaire du quartier Coop et participent ainsi à la valorisation du Port du Rhin.

_Ombres amarrées_ Dans le cadre de la transformation du quartier du Port du Rhin, le Port autonome de Strasbourg et la SPL Deux–Rives ont contacté la HEAR pour la mise en place d’un projet artistique. Lancé lors du workshop « Ombres amarrées » au cours de la semaine d’étude Hors limites à l’automne 2019, le projet porté par l’enseignant Thomas Voltzenlogel réunit huit étudiants plasticiens de différents cursus qui ont travaillé ensemble à l’exploration d’un support particulier et à la scénographie associée à cette technique. La question à la base de ce projet de travail collectif : « Quelle poétique des ombres en ces temps saturés de lumières ? »

_Un jeu d’ombres…_ C’est sur l’un des bâtiments les plus imposants du quartier que s’est ainsi mise en place une technique de projection aussi ancienne qu’atypique : la projection par gobos (plaque de verre sur laquelle est gravé un motif). Mis à la disposition des étudiants de la HEAR par le Port autonome de Strasbourg, deux projecteurs pour gobos ont ainsi permis la mise en scène d’un jeu d’ombres autour du paysage rhénan et du patrimoine industriel du Port.

_ …pour raconter une histoire_ Revisitant l’héritage esthétique de la technique des gobos (lanternes magiques, théâtre optique…), le premier projet Ombres amarrées explore l’univers fantasmagorique des mythes rhénans comme la Lorelei. Le second, Sans la nuit l’ombre s’ennuie, s’inspire de l’histoire du Port du Rhin pour retranscrire l’ambiance et les contrastes d’une vie portuaire et industrielle à la fois chaleureuse et mystérieuse.

  • Première œuvre : « Ombres amarrées » réalisée par Louise Diebold, Luciane Pasques, Ghazal Sabzi Yakhforoozani et Pierre Tardif

Projetée du samedi 3 au lundi 19 octobre, de 20h à 00h tous les jours.

  • Seconde œuvre : « Sans la nuit l’ombre s’ennuie » réalisée par Tess Gilles, Ula Rugeviciute Rugyte, Zoé Laulanie et Lisa Bonvalot

Projetée du vendredi 23 octobre au vendredi 6 novembre puis reprogrammé à l’occasion du déconfinement, 18h à 00h tous les jours.

 

Rue du Port du Rhin à Strasbourg

 

 

Pour en savoir plus sur la HEAR

Pour en savoir plus sur le Port autonome de Strasbourg