Strasbourg Deux—Rives
Actualités
Accueil > Actualités > Appels à projet > Silo Coop, les voitures se garent en silo, et laissent place aux piétons et au végétal dans l’espace public !
Le futur parking-silo de la Coop vu depuis la rue de la minoterie. (Crédits perspective : AEA Architectes)

Silo Coop, les voitures se garent en silo, et laissent place aux piétons et au végétal dans l’espace public !

Le quartier Coop s’équipera dès 2023 d’un parking public mutualisé en silo.
D’une capacité de 600 places, il permettra aux habitants, actifs et visiteurs du quartier d’y stationner leur véhicule. Il offrira en outre une diversité de services, de l’auto-partage au maraîchage, en passant par des toilettes publiques.
Son fonctionnement innovant vise à réduire progressivement l’usage de la voiture individuelle au sein des quartiers.
Focus sur ce projet atypique, pensé comme un levier vers des mobilités plus douces et écologiques.

En quelques mots

Après 6 mois de concours et dialogue entre 3 équipes, le groupement constitué de l’entreprise Briand Construction Métallique et de l’équipe de maitrise d’œuvre Design and Build – AEA Architectes – Acte2Paysage a été sélectionné pour la conception et réalisation du parking Silo Coop, parking silo mutualisé du quartier Coop.

Quels étaient les enjeux du concours et d’un tel projet ? il s’agissait avant tout de :

  • répondre aux besoins en stationnement des habitants, visiteurs et actifs du quartier ;
  • favoriser la transition vers des mobilités écologiques et réduire l’usage de la voiture individuelle à essence ;
  • anticiper la réduction de la place de la voiture, et des besoins en stationnement, en permettant le démontage partiel du bâtiment et le réemploi de ses matériaux.
Le futur parking-silo de la Coop et sa toiture maraîchère. (Crédits perspective : AEA Architectes)
Le futur parking-silo de la Coop et sa toiture maraîchère. (Crédits perspective : AEA Architectes)

Une plateforme de stationnement mutualisée pour les travailleurs et habitants du quartier

Le futur parking se situe à proximité de l’Union Sociale (Pôle de conservation et d’études des musées de la Ville de Strasbourg), du Point Coop et du restaurant Le Bateau du Rhin.

Il sera accessible depuis la rue Lucie Baud, à proximité de celle du Port du Rhin et répondra au besoin de stationnement de celles et ceux qui doivent se rendre à la Coop en voiture, des habitants aux travailleurs, en passant par les visiteurs.

Les places y sont mutualisées, et non individualisées. La mutualisation du stationnement en un unique parking en silo répond en effet à des ambitions écologiques et économiques.

  • À la Coop, on ne se gare pas le long des rues ou allées ! L’espace public est entièrement dédié à la promenade, au jeu et à la détente ! Les piétons et cyclistes y circulent en toute sécurité. Les voitures ne stationnent donc pas le long des rues, mais dans le parking !
  • Pas de stationnement et moins de circulation sur les voiries : voici les deux conditions essentielles pour assurer une gestion écologique des eaux pluviales ! En effet, les huiles qui s’échappent des moteurs et ruissellent sur le bitume empêchent normalement de reverser les eaux pluviales dans la nature. A la Coop, la circulation étant résiduelle, les eaux pluviales peuvent se gérer via leur ruissellement vers des noues plantées. La végétalisation et la fraîcheur en ville sont ainsi renforcées.
  • Par ailleurs, en évitant de creuser des parkings en sous-sols des immeubles, on ne déblaye pas de terre (souvent évacuée via des camions qui engendrent coûts et pollution élevés) et on ne coule pas de dalle en béton sous les jardins de cœur d’ilots. Cela signifie qu’on peut planter des arbres dans les jardins privés en pleine terre, sans que leur croissance ne soit interrompue. Ces arbres apporteront ainsi la fraicheur bienvenue et indispensable en été !
Le parking Silo Coop sera situé à l'entrée du quartier pour répondre aux besoins des futurs habitants, travailleurs et visiteurs ! (Crédits axonométrie : Alexandre Chemetoff & Associés)
Le parking Silo Coop sera situé à l’entrée du quartier pour répondre aux besoins des futurs habitants, travailleurs et visiteurs ! (Crédits axonométrie : Alexandre Chemetoff & Associés)

Un stationnement partagé et foisonné !

Pour stationner son véhicule à la Coop, les habitants et actifs se porteront acquéreurs d’une « Concession Longue Durée » leur garantissant le droit d’y stationner leur véhicule et leur offrant différents services associés (bornes de recharges électriques, gestion et entretien du parking par la collectivité publique, …).

Les places ne sont pas individualisées de façon à favoriser le « foisonnement », et réduire ainsi les coûts de gestion et le nombre de places de parkings à construire (et donc à financer).

Le foisonnement consiste à tirer parti des différents usages pour réduire les besoins en stationnement : les habitants qui partent travailler la journée avec leur véhicule laissent ainsi leur place aux actifs ou visiteurs du quartier. Une place peut ainsi être utilisée par plusieurs usagers dans une même journée.

Le parking a en outre été dimensionné afin de pouvoir assurer l’accueil des visiteurs motorisés, en journée ou soirée.

Un système de parking pensé pour accompagner l’essor des mobilités douces

Les Strasbourgeois.es sont de plus en plus nombreux à privilégier la marche, le vélo, les transports en communs ou encore l’auto-partage, plutôt que la voiture individuelle. Afin d’accompagner la transition écologique du territoire, l’objectif est de favoriser un quotidien sans voiture, au cœur de l’Eurométropole, et de faciliter la transition vers les mobilités douces !

Le constat est simple : il n’y a que des avantages à favoriser ces mobilités alternatives. La décongestion du trafic routier en ville entraîne une réduction des émissions de gaz à effet de serre, une amélioration de la qualité de l’air ainsi qu’une réduction de la pollution sonore. La diminution de la surface dédiée à la voiture dans l’espace public permet de remplacer des rues bitumées par des allées plantées, piétonnes et cyclables. Les quartiers deviennent ainsi plus agréables à vivre. A ces bénéfices s’ajoutent une réduction globale des coûts liés à notre moyen de transport, un gain de temps et un apaisement pour les trajets domicile-travail (adieu les embouteillages !).

Et pour les personnes qui ne peuvent pas se passer de la voiture ? Dans chacun des quartiers, les plateformes de stationnement et de mobilité sont là pour elles. Le quartier Citadelle en accueillera une : Dock-1, dont le parking sera surplombé de logements (découvrez ce projet ambitieux ICI). Un parking silo sera aussi construit au quartier Starlette sur le même principe que Dock-1, mais aussi au quartier Rives & Port du Rhin. A travers ce maillage de parkings mutualisés à l’échelle des 4 quartiers, l’objectif est d’accompagner les mobilités douces sur le territoire, en cohérence avec les besoins actuels de ses habitant.e.s.

Enfin, pour que la mobilité et la réduction de la place de la voiture demeurent inclusives, l’ensemble des espaces publics des quartiers est conçu pour être accessible aux personnes à mobilité réduite, avec une proximité des transports en commun, des espaces publics continus et des pentes légères (< 4%).

Le projet de parking-silo Dock-1, surplombé de logements, en cours de construction au quartier Citadelle (Crédits perspective : Lucquet Architectes et Dietrich | Untertrifaller Architectes)

Zoom sur les multiples services de la plateforme de stationnement Silo Coop

La plateforme de stationnement Silo Coop se déploie sur 9 niveaux.

Le rez-de-chaussée accueille les services et places spécifiques : des sanitaires publics, des places pour les vélos et vélos-cargos, en complément de celles existant en rdc des bâtiments ou dans l’espace public, des places pour les motos, les personnes à mobilité réduite, ainsi que des places dédiées à l’auto-partage ou encore aux livraisons. Les autres étages accueilleront les places de parking traditionnelles.

Enfin, 25% des places de ce parking silo seront équipées d’installation de recharge électrique pour permettre aux détenteurs de véhicules électriques d’y stationner et recharger leur véhicule.

Une toiture maraîchère au deuxième étage

Particularité de cette opération, une toiture maraîchère s’implantera sur la toiture basse du bâtiment. Un exploitant sera désigné par la Ville et Eurométropole de Strasbourg pour exploiter les quelques 600 m² de surface disponibles. L’objectif est qu’à terme, la production issue de ce jardin alimente les restaurants ou marchés environnants, dans une logique de circuits courts.

Les propriétés vertueuses de cette construction

Pour porter des ambitions écologiques, 50% de l’intégralité du bâtiment est démontable et réemployable, en prévision de la réduction de l’usage de la voiture individuelle, et donc, des besoins en stationnement. Une anticipation bienvenue au regard de l’enjeu que constituent la qualité de l’air, la réduction des émissions de CO2 et le réemploi des ressources.

Des panneaux solaires fourniront le bâtiment en électricité pour atteindre une part d’autosuffisance énergétique.

Les façades seront végétalisées via des plantes grimpantes et les alentours du parking plantés. Tout ceci sera irrigué naturellement grâce à un système de récupération des eaux de pluie, qui assureront notamment l’arrosage de la toiture maraichère.

Le futur parking-silo de la Coop vu depuis la rue de la minoterie. (Crédits perspective : AEA Architectes)
Le futur parking-silo de la Coop vu depuis la rue de la minoterie. (Crédits perspective : AEA Architectes)

Retour sur les candidatures de cette consultation

En septembre 2019, la SPL Deux-Rives a lancé un appel à candidature au terme duquel 3 candidats ont été sélectionnés pour travailler une offre et esquisser des plans.

Après plusieurs séances de dialogue et près d’une année de travail, un jury, constitué d’élu.e.s de l’Eurométropole de Strasbourg et d’acteurs du projet, a désigné le groupement constructeur-maîtrise d’œuvre lauréat, constitué autour du mandataire Briand Construction Métallique et du maître d’œuvre Design and Build, associé à AEA ArchitectesGherardi Construction (en charge du gros œuvre), au paysagiste Acte2Paysage et au bureau d’étude en maraîchage urbain Sous les Fraises.

Les groupements de Baudin Châteauneuf (constructeur) et Exploration Architecture (maîtrise d’œuvre) ainsi que celui d’Eiffage Construction (constructeur) et LA/BA (maîtrise d’œuvre) ont également participé à cette consultation.

Les grandes dates prévisionnelles

  • Début des travaux : janvier 2022
  • Fin des travaux : début 2023
  • Mise en service du parking silo : deuxième semestre 2023